jeudi 2 juin 2016

Enfin, la fin de la faim dans le monde!

La fin de la faim dans le monde grâce à un pâtissier !!
     Mais n'allez pas croire que tous les pauvres de la planète vont être nourris exclusivement de gâteaux bien sucrés et débordant de chocolat... Notre héros est bien un pâtissier mais ce n'est pas de pâtisserie qu'il s'agit.
     Le 23 mars 2016, Charles Combes était en train de réparer son four dans le laboratoire de sa boutique quand il y eut un panne d'électricité. Dans l'obscurité, il voulut aller régler le problème. En se déplaçant, il fit tomber accidentellement une bouteille de nappage à la framboise dans la poubelle.   
    Contre toute attente, le sirop fruité fit fondre les emballages plastiques qui se trouvaient dans la poubelle. Charles sentit brusquement des émanations de gaz suffocants et n'eut que le temps de le mettre la poubelle dans le four pour s'en débarrasser. Entre temps, l'électricité était revenue et le four se ralluma et monta à une température de 170°.C. C'est à ce moment précis que l'ensemble des composants se transforma en une pâte liquide, rose et gluante.
   Le lendemain matin, sans que l'on ne sache véritablement comment, le chien mangea une portion minuscule de la pâte refroidie.
 Deux jours plus tard, quand Charles faisait son jogging, il observa que l'animal qui courait avec lui avait pris de la masse, il avait beaucoup gagné en tonicité et son pelage était plus luisant que jamais. Il comprit qu'il y avait un rapport presque magique entre la pâte et la transformation de son chien. 
     Il ne prit même pas le temps de rentrer chez lui, attrapa son portable et téléphona à un biologiste de chez Pierre Fabre pour faire analyser la composition de la substance. Il s'avéra que le mélange était exceptionnellement riche en protéines et en vitamines. 
     C'est à ce moment précis qu'il eut l'idée révolutionnaire d'élaborer une machine pour confectionner des capsules de concentré alimentaire. Son objectif était de donner à manger à l'ensemble des habitants de la planète. Plus de famine! Plus de ventres vides! La forme naturellement allongée des capsules lui suggéra le nom de " Barre-barre " pour les diffuser. En moins d'un mois, plus de trois cent vingt deux mille doses de produit avaient été distribuées dans le monde, en Afrique, en Asie et dans les pays en guerre.
     Charles eut alors l'idée de conserver les Barre-barre dans un lieu vaste et accessible : la carrière de Dourgne. Sur plus de trois mille mètres carrés et à une température naturelle et constante de cinq degrés, les grottes du fond de la carrière pouvaient servir à stocker les barres anti-famine avant qu'elles soient diffusées sur l'ensemble du globe.Un procédé particulièrement ingénieux et efficace fut mis au point par Charles Combes : il embaucha deux rugbymen professionnels, Rory Kockott et Jules Plisson, pour utiliser leur technique du drop de façon à expédier rapidement et très loin les colis de nourriture de survie. 
    Un an plus tard, le succès des Barre-barre fut tel que la faim dans le monde était éradiquée : plus d'un milliard de personnes avaient retrouvé la santé et l'envie de vivre. Pour rendre hommage à cette initiative hors du commun qui a changé la face du monde, une grande fête fut organisée à Dourgne en l'honneur de M.Combes, le sauveur de l'humanité. A cette célébration, quelques présidents de certaines républiques et plusieurs représentants de l'ONU étaient présents. Il semblerait que ces personnalités lui auraient fait part d'un éventuel projet de présentation du nom de M.Charles Combes pour le prix Nobel de la paix 2017...
 5°B 

Léa Nathan Hosni Lucie Kylian Eve Lucie Alicia Elise

Incroyable: un parc d'attraction pédagogique

             Bienvenue dans l'univers de la fête foraine! D'habitude,c'est pour s'amuser que l'on va dans ce type d'endroit mais, là-bas,c'est un immense champ du côté de Lescout,où a été aménagé le nouveau parc de loisirs qui va ouvrir ses portes le 27 juin 2016.Pour un prix forfaitaire de quinze euros, les enfants accompagnés par des adultes responsables pourront profiter d'animations originales qui tournent autour de la langue française.
            Quand on arrive dans le parc, pour se mettre en train, rien de plus attirant que le stand de tir à la carabine à six coups. Ce qui est particulier dans cette attraction, c'est qu'elle apprend aux enfants la conjugaison. En effet, le tireur charge sa carabine au moyen de plombs sur lesquels sont inscrits les six pronoms personnels utiles. Ils visent alors la cible où les verbes conjugués sont affichés. Si le tir est précis , les terminaisons s'allument en bleu et l'on gagne une barbe à papa.
            Un peu plus loin se trouve l'affreux, le redoutable, le terrible train fantôme des erreurs d'orthographe. On rentre dans une salle obscure et on s'installe dans un wagonnet équipé d'un écran tactile . Le wagonnet démarre dans une atmosphère de bruits
inquiétants et avance. D'un coup, une lumière éclaire une phrase ou un mot qui apparaissent sur un panneau, mal orthographiés. Les passagers doivent alors corriger les erreurs au moyen de l'écran tactile. Si la correction est juste,le wagonnet continue à avancer. Sinon, des fantômes surgissent et vous entourent en vous menaçant de vous étrangler avec des chaînes.
            Après cette expérience terrifiante,on peut passer à une attraction plus légère: la grande roue des familles de mots. Pour commencer, les gens s'installent confortablement sur une banquette de la roue à l'arrêt .La roue démarre tout doucement et s'élève vers le ciel .Peu à peu apparaissent sur les toits des stands,de plus en plus loin au fur et à mesure que le roue monte, des mots lumineux qui constituent des familles de mots. C'est ainsi que le passager curieux pourra reconstituer les familles de mots autour de « terre » (terrier, terrestre, enterrer, terrain...) ou de « arbre » (arbuste, arborer, arboriculteur, arbrisseau...)
flickr
            Mais rien n'est aussi palpitant que le grand huit de la lecture !C'est une aventure, comme dans un roman, que l'on vit en s'embarquant pour ce voyage de quatre minutes. Les turbulences , les secousses , les montées et les descentes, les virages presque incontrôlés sont autant de péripéties,comme dans un livre. C'est une suite d'émotions, de sensations qui vont permettre aux enfants de construire des histoires en les vivant plutôt quand les lisant. En sortant de cette attraction , on est émerveillé et enrichi comme après une bonne lecture . Ce nouveau parc d'attraction est très amusant pour apprendre le français et offre un complément utile à l'enseignement de l'école et du collège.


                 Ange, Charlotte , Hugo, Pauline , Sabah               6°B
                                                  
                                                                                   

le college de Dourgne innove...

       Du jamais vu , du très original , du presque révolutionnaire dans un collège du Tarn …
C'est ainsi qu'au collège Madeleine Cros de Dourgne a été mis en place un enseignement expérimental tout à fait particulier .En effet,depuis la rentrée scolaire,on propose aux élèves d'étudier le langage des baleines,la cuisine à base d'insectes et l'agriculture tropicale !
     On pourrait s'interroger sur l'utilité de l'enseignement de la langue des cétacés aux humains.Il existe des métiers dans lesquels , pourtant , connaître ce langage animal est fondamental:
C'est ainsi que les gardes-côte bilingues peuvent repousser du littoral les baleines qui se mettent en danger.De le même façon , les marins-pompiers qui savent comprendre les messages de détresse des cétacés peuvent évacuer sur des plates-formes hospitalières les animaux marins qui font des malaises .Il en va de même pour les Océanographes qui,grâce à leur maîtrise de la langue des baleines,peuvent faire des interviews avec la population des mers profondes.
     On comprend mieux,dans ces conditions,que le collège de Dourgne se lance dans cette expérimentation.
      Après les mammifères marins , le collège de Dourgne a décidé de se spécialiser dans des animaux de taille plus réduite en mettant en place un cours de cuisine à base d'insectes:Les élèves vont pouvoir apprendre à cuisiner la paëlla de scorpions,le velouté de scolopendres et le tiramisu aux coléoptères .On a décidé de proposer cet enseignement pour enrichir le goût des élèves et pour nourrir les populations à venir si les aliments traditionnels venaient à manquer dans le monde .
    A propos de nourriture,une classe d'agriculture tropicale va aussi être mise en place: les « adoculteurs »vont se lancer dans la culture de mangues, de noix de coco, de bananes et de grenades:ainsi, produire ces fruits , à proximité, reviendra moins cher aux habitants du Tarn; on évitera en effet le coût des transports aériens ou maritimes pour acheminer ces comestibles .Les fruits tropicaux poussés sur nos terres auront une fraîcheur garantie .Par ailleurs , le réchauffement produisant une augmentation des températures dans nos régions , cela permettra la culture naturelle des fruits tropicaux sous nos latitudes .
      Si vous voulez que votre enfant bénéficie d'une scolarité hors du commun , ne manquez pas la journée portes ouvertes du 2 juillet 2016 , de 12h à 18h .Un cocktail mangue /grenade sera offert aux visiteurs...

Louna, Maëlline, Mathis P., Mathis S., Maxime, Olivia 6°B

jeudi 26 mai 2016

Le collège d'éden !

     Dans quel endroit public, au service de la population, peut on trouver des fauteuils en cuir italien pour tous et une cuisine gastronomique cinq étoiles dans un cadre de restauration collective ?

     Dans un collège du Sud-Ouest, à côté de la ville de Revel, qui a gagné cent milliards au jeu de l'euro milliard .C'est en effet un collège qui fait rêver :dès l'entrée
nous sommes frappés par le caractère majestueux et imposant de ce lourd
portail gris flanqué de deux vigiles en costume sombre munis d'oreillettes.

     Peu après, en débouchant sur la cour de récréation, nous tombons sur une piscine olympique dans un environnement particulièrement luxueux. C'est ainsi qu'un fond musical nous accueille aux abords du bassin entouré de transats de daim sur lesquels sont déposées des serviettes, douces et blanches , prêtes à être utilisées par les prochains baigneurs.

     Depuis plus de quinze ans, un échange scolaire avait lieu entre le collège Madeleine Cros de Dourgne et un collège espagnol situé au centre de Barcelone.

     Les élèves français étaient traditionnellement accueillis comme des rois du fait de la richesse du collège espagnol: visites guidées par universitaires de renom à la
Sagrada Familia, repas dans des restaurants de luxe pour déguster des fruits de mer,
matchs de foot en présence de l'équipe du Barça...
En revanche, quand les espagnols nous rendaient visite, nous leur proposions beaucoup plus modestement une grimper à pied en haut de la montagne jusqu'au gîte de la Pouzaque, de faire des promenades agrémentées par des piques-niques pantagruéliques (œufs durs, chips et bananes!)et d'aller au petit cinéma au centre de Revel voir le seul film proposé.

     Bien que nos amis espagnols ne se soient jamais moqués de notre manque de moyens financiers, nous autres français nous sentions honteux et avons décidé de devenir riches. La chance des débutants sourit au collège.

    Le luxe du collège et les fortunes dont dispose celui ci pour accueillir royalement les correspondants espagnols est le résultat d'une idée d'un élève de sixième. Romain proposa à chacun des membres de sa classe de jouer à titre personnel les mêmes numéros à l'euro milliard.

      Par une chance absolument phénoménale, ces numéros sortirent et les gains furent multipliés par trente.

      100 000 milliards au profit du collège de Dourgne:et une autre partie fut consacrée à l'accueil inoubliable de nos amis espagnols, qui, ainsi, ont pu bénéficier de séjours V.I.P dans un collège … de luxe!

Killian     Axelle      Maxime
Léo          Ivana                                       5°D
Yann        Adèle

Une leçon très acide...

      Une simple expérience de Physique chimie au collège, dans la région, tourne au cauchemar...
      Douze blessés légers et, semble t-il, des manifestations surnaturelles dans une classe de 5° du Collège Madeleine Cros de Dourgne,qui se situe à côté de Revel. L’incident a eu lieu le 21 mars 2016 en début d'après -midi.
      D'après le témoignage de la professeure concernée, les élèves faisaient des mélanges de produits pour confectionner des boissons gazeuses à l'orange de façon à prouver que l'acidité de ce mélange peut ronger la matière osseuse .
     Pendant la manipulation, un élève tomba à cause d'un sac mal rangé sous sa table .Dans sa chute, il laissa tomber le tube à essai contenant un liquide dangereux qui se répandit sur le sol en dégageant un gaz toxique. De ce gaz très chargé en azote émanait une odeur acidulée et forte qui endormit les élèves sur le champ. Pendant leur sommeil, un oranger poussa instantanément:On avait l’impression qu'on était dans un conte de fées.
     En une fraction de seconde, l'arbre avait poussé de deux mètres, il était magnifique. Ses longues feuilles de forme ovale comportaient plusieurs nuances de vert.
      Au bout de quinze minutes, un par un , les élèves ouvrirent un œil, redressèrent leur tête et se relevèrent. Comme aimantés, ils se jetèrent sur le tronc et l'entourèrent avec leurs bras. L'arbre réagit de façon particulière en produisant des éclats de lumière.
      Les uns,semblaient devenir des poupées de caoutchouc désarticulées, qui trébuchaient à chaque fois qu' ils faisaient un pas sur leurs jambes molles.
      Les autres avaient les yeux exorbités : chaque globe oculaire était sorti de son orbite et observait cette scène de cauchemar où les individus ressemblaient à de véritables zombies au milieu d'une forêt équatoriale...
      Les derniers avaient développé une qualité incroyable : Ils étaient capables de lire dans les pensées des autres.
      Par bonheur, un élève tourna le regard en direction de la professeure et sut, par transmission de pensée, ce qu'elle avait en tête: il fallait couper l'arbre!
      D'un bond, il se précipita dans la réserve et rapporta une fiole d'acide surpuissant. En une fraction de seconde, l'élève renversa le contenu du récipient le long du tronc et à l'origine de chacune des branches. L'acide fit son effet et l'arbre se réduisit à l'état liquide. La petite flaque s'évapora en quelques instants. Dés que l'événement se fut achevé, tous revinrent à leur état habituel en titubant et reprirent le cours normal de la leçon. Curieusement, aucun d'entre eux,ni les élèves ni la professeure ne se souvint de quoi que ce soit.
      Et grâce aux cameras présentes dans toutes les pièces de cet établissement, nous avons pu vous raconter cette histoire. Par la suite, les élèves ont continué a vivre leur vie comme s'il ne s'était rien passé.

                                             Enzo,Gladys,Ilona,Léonie,Océane,Yasmina,Vincent. 5°D